Passer au contenu
Suomen sosiaaliturva

Sécurité sociale en Finlande

Publié25.11.2022
En Finlande, la protection sociale a pour objet d’offrir aux personnes des moyens de subsistance suffisants dans les différentes situations de la vie. Vous pouvez avoir besoin d’une aide économique, par exemple, si vous tombez malade ou que vous avez ou attendez un enfant. Vous pouvez avoir droit à une aide si vous travaillez ou si vous vivez en Finlande de manière permanente.

Cette page traite de la protection sociale basée sur la résidence qui est assurée par Kela. En outre, en Finlande, les communes, les caisses de retraite, les organismes de pension et les autres compagnies d’assurance sont aussi chargés de la protection sociale.

La page d’InfoFinland Protection contre le chômage fournit plus d’informations sur les critères d’octroi de la protection contre le chômage. Vous trouverez davantage d’informations sur le système de retraite finlandais à la page Retraites.

Kela verse des prestations sociales, entre autres, aux familles avec enfants, aux chômeurs, étudiants, personnes handicapées et à ceux qui sont atteints d’une maladie de longue durée ou qui ont besoin de rééducation. Dans certains cas, il est également possible de demander une aide au logement auprès de Kela.

Si vous êtes assuré.e social.e en Finlande, vous obtiendrez une carte Kela. Lorsque vous montrez la carte, vous serez remboursé.e pour les frais contractés dans les pharmacies et la plupart des centres médicaux privés. Vous payerez alors uniquement la part d’auto-responsabilité.

Les critères pour les allocations de Kela sont définis dans les lois. Lorsque vous faites une demande de prestations sociales, Kela examine si vous avez droit à ces prestations. Le fait de résider en permanence et de travailler en Finlande a un impact sur le droit de bénéficier de ces prestations.

La situation des demandeurs et leur besoin d’allocation sont souvent très différents. C’est aussi la raison pour laquelle le montant et les bases de ces aides varient. Veuillez toujours évaluer votre situation séparément.

Avoir droit aux prestations sociales de Kela

En règle générale, si vous résidez en permanence en Finlande, vous pourrez bénéficier des prestations sociales de Kela. La loi définit ce que le terme ”résidence permanente” désigne.

Aussi, travailler en Finlande peut vous donner droit aux prestations de Kela.

Avez-vous droit aux prestations sociales ? Ces points ont aussi leur impact lorsque vous venez vous installer en Finlande

  • à partir d’un pays membre de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE) de la Grande-Bretagne ou de la Suisse ,
  • ou d’un autre pays.

Les pays de l’EEE sont les pays membres de l’Union européenne, la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein.

Pour avoir droit aux prestations, votre statut joue également lorsque vous déménagez en Finlande, par exemple, si vous êtes :

  • employé ou entrepreneur
  • étudiant
  • membre de la famille
  • travailleur envoyé en mission.

La Finlande a noué des accords en matière de sécurité sociale avec certains pays. Ces pays sont : les pays nordiques, USA, Canada et Québec, Chili, Israël, Inde, Chine, Corée du Sud et Australie. Ces accords concernent essentiellement les retraites. Une partie des accords concerne aussi les soins médicaux. Si vous venez d’un de ces pays, vérifiez auprès de Kela, si ces accords ont une influence sur votre protection sociale.

Avoir droit aux prestations sociales de Kela requiert de résider en permanence ou de travailler en Finlande

Lorsque vous déménagez en Finlande, Kela examine toujours dans un premier temps si vous venez vous installer en tant que résident permanent en Finlande, de la manière définie par la législation en matière de sécurité sociale.

Si on ne peut pas considérer que vous emménagez comme résident permanent en Finlande, vous pouvez toutefois avoir droit aux prestations de Kela sur la base de votre travail.

On pourra considérer que vous venez vous installer en permanence en Finlande par exemple dans les cas suivants :

  • vous êtes un citoyen rapatrié, c'est-à-dire que vous quittez l’étranger pour revenir vivre en Finlande
  • vous avez un contrat de travail à durée indéterminée ou autre contrat similaire pour un travail effectué en Finlande
  • vous êtes marié ou êtes dans une autre relation de couple/familiale avec une personne qui réside déjà en permanence en Finlande

De plus, il est généralement requis que votre permis de séjour soit valide si vous êtes dans l’obligation de demander un permis de séjour

Une évaluation globale sera dressée pour chaque cas. C’est sur cette base que votre résidence sera considérée comme permanente ou non.

Si vous venez vous installer en Finlande temporairement, vous n’aurez normalement pas droit aux prestations de Kela. À partir du 01/04/2019, un étudiant qui vient d’un État ne faisant pas partie de l’UE et de l’EEE peut avoir droit à certaines prestations de Kela, comme par exemple, à certaines prestations d’assurance maladie.

Une fois la décision prise en ce qui concerne votre statut de résident permanent en Finlande, vous aurez un statut de résident permanent tant que :

  • vous possédez un appartement ou une maison ici et vous vivez principalement ici pour suivre vos études

ou

  • vous avez un autre motif à la résidence permanente, par exemple des liens familiaux ou le travail

Si toutefois, vous commencez à travailler dans un autre pays ou que vous partez à l’étranger pour plus de six mois, vos droits aux prestations de Kela peuvent expirer. S’adresser à Kela pour en savoir plus sur ces situations.

Il existe aussi certaines aides dont vous ne pourrez pas bénéficier si vous n’habitez pas en Finlande ou si vous n’avez pas résidé en permanence en Finlande précédemment. Par exemple, pour obtenir les allocations parentales, les parents doivent avoir séjourné en Finlande au moins pendant les 180 jours précédant la date d’accouchement prévue de l’enfant. Toutefois, si vous venez d’un autre pays de l’UE, vous pourrez dans certains cas avoir droit à certaines périodes d’assurance qui ont été cumulées dans un autre État membre de l’UE. Renseignez-vous auprès du Centre des affaires internationales de Kela.

tél. 020 634 0200
De 10h à 15h

États membres de l’UE, de l’EEE, Grande-Bretagne et Suisse

Si vous venez travailler en Finlande, vous aurez généralement droit aux prestations de Kela pendant toute la durée de votre contrat de travail, aussi dans le cas où celui-ci est de courte durée.

Si votre salaire s’élève à un minimum de 741,75 € par mois, vous aurez droit à plusieurs prestations sociales de Kela, peu importe le nombre d’heures de travail par semaine ou bien la durée de votre relation de travail.

Aide pour faire vos démarches à Kela

Droit d’utiliser les services d’un interprète

Si vous ne pouvez pas gérer vos affaires à Kela en finnois, suédois ou anglais, Kela peut organiser des services d’interprète à votre attention. Vous n’aurez rien à payer pour ces services d’interprète. Vous pouvez commander un interprète sur le service téléphonique de Kela ou bien vous rendre au bureau de Kela. L’interprète est tenu au secret professionnel.

Un membre de votre famille ou un ami peut aussi servir d’interprète si vous vous occupez d’une affaire qui n’a pas d’impact sur votre protection juridique. Toutefois, les personnes âgées de moins de 18 ans n’ont pas le droit de servir en tant qu’interprète.

Gérer les affaires Kela de la part d’autrui

Si vous voulez qu’une autre personne s’occupe de vos affaires Kela de votre part, vous pouvez rédiger une lettre de procuration à cet effet. La personne que vous mandatez peut demander des prestations de Kela de votre part ou faire appel aux décisions.

Vous pouvez également mandater une personne chaque fois que vous voulez faire des démarches, par téléphone, par exemple.

Les tuteurs peuvent s’occuper des affaires de leur enfant âgé de moins de 15 ans.

En savoir plus sur les prestations sociales de Kela :

Les pages d’InfoFinland contiennent beaucoup d’informations sur les prestations sociales de Kela. En savoir plus sur les pages suivantes :